Ligne à Grande Vitesse Montpellier-Perpignan

La nouvelle ligne LGV et la nouvelle gare TGV de Narbonne / Montredon-des-Corbières vont contribuer à augmenter significativement l’attractivité du territoire du Grand Narbonne et de l’Aude.
La réalisation du chaînon manquant de la ligne à grande vitesse entre Montpellier et Perpignan amènera Le Grand Narbonne à occuper une position centrale entre la péninsule ibérique et l’Europe du Nord. Cette situation favorisera l’activité économique et touristique dans Le Grand Narbonne.

LGV - Le Grand Narbonne se mobilise et investit pour la réalisation du chaînon manquant entre Montpellier et Perpignan

Les enjeux de l’arrivée de la Grande Vitesse sur le territoire
- Améliorer la desserte du territoire et la mobilité des habitants, avec la création d'une gare nouvelle à proximité de Narbonne,
- Terminer le maillage ferroviaire avec les lignes à grande vitesse Nîmes-Montpellier d'un côté, Barcelone-Perpignan de l'autre, et dans l'objectif de réaliser à terme la liaison Toulouse-Narbonne,
- Développer durablement le territoire en prenant en compte les facteurs suivants : respect de la qualité de vie, maîtrise des risques et préservation de la biodiversité.

Le Grand Narbonne se mobilise

La gare
- Fin 2013, le ministre des Transports acte la création de deux gares (à Béziers et Narbonne-Ouest), la création d’une LGV mixte (fret + voyageurs) entre Montpellier et Béziers et d’une LGV voyageurs entre Béziers et Rivesaltes. Le Grand Narbonne, l’Agglomération de Carcassonne et le Département de l'Aude financent les études menées pour définir le tracé de la ligne et le positionnement de la gare près de Narbonne. Le montant de la participation du Grand Narbonne pour la réalisation de ces études est de 1,6 M€.

La ligne
- En mai 2014, les élus du Grand Narbonne délibèrent pour signer la convention de financement relative aux acquisitions foncières sur la section Lattes (Hérault) - Baho (Pyrénées-Orientales) avec une participation du Grand Narbonne de 625 000 €.